Quel est votre parcours de formation, ainsi votre parcours professionnel ?

Après un DSAA, options design produit et communication visuelle, en 2005, j’ai entamé mon expérience professionnelle, sur Paris, où j’ai travaillé dans deux agences en tant que graphiste.

À la fin de l’année 2006, j’ai bénéficié d’une bourse européenne pour effectuer un stage, à Dublin. J’y suis resté 5 ans. Durant ces années, j’ai développé une activité de graphiste et d’illustrateur indépendant.

En 2012, j’ai décidé de tenter ma chance à Londres. J’ai alors travaillé en tant que senior designer pour des agences de publicité.

En 2016, ma passion pour la céramique naît lors de cours de loisirs délivrés par Lesley McShea. C’est entre les 4 murs de son atelier londonien que j’ai approfondi mes recherches d’illustrations sur céramique et ainsi créé ma marque, Hot-pote.

Après avoir fait quelques marchés de potiers (Alternative Ceramic Market, Londres), j’ai décidé de sauter le pas et de me professionnaliser.

En 2017, j’ai avancé mon retour en France. Après 8 mois d’apprentissage à ATC comme tourneur céramique, j’ai enfin repris ma marque, enrichie d’une solide formation. Depuis ce jour, tout s’accélère.

Dans l’été 2018, je monte un atelier, à Montreuil, ‘Les potiers du Quartier’ en collaboration avec une autre céramiste. J’y donne des cours de tour et modelage en loisir, continue mes expérimentations céramiques et ma production.

 

Comment et pourquoi avez-vous choisi la céramique comme médium ?

Hot-pote est une marque, née à Londres, en 2016, et qui a ensuite grandi, à Paris. J’ai tout d’abord été illustrateur, pendant ces années, j’ai créé ces petits personnages. J’ai ensuite voulu matérialiser ces dessins. Mes créations prennent vie au travers de ces pièces tournées. La poterie leur donne une toute autre dimension, ces petits ‘potes’ peuvent envahir nos vies. Ces céramiques s’animent donc par l’utilisation que l’on en fait, ils sont un pot pour votre cactus, une tasse pour votre café, vous pouvez les balader comme badges et ils peuvent même vous donner l’heure…

 

Comment décrivez-vous votre travail ?

Ce sont des objets individuels, colorés, ludiques et fun. Ils sont décoratifs, mais, pour la plupart, ont une utilité. 

 

Qu’est-ce qui nourrit votre pratique 

Ma pratique se nourrit de voyages. Par exemple, les masques que je crée sont directement inspirés d’une collection personnelle. J’aime ramener des masques de décoration de mes voyages. 

Comme je suis illustrateur et graphiste de formation, j’ai de nombreuses références plus ou moins populaires dans l’univers des cartoons. De plus, j’ai une fascination pour les mains, c’est la partie du corps humain que j’aime le plus dessiner. J’essaie donc de combiner tout cela dans ma pratique.

2005 DSAA options design produit et communication visuelle
2006-2011 graphiste et illustrateur indépendant, à Dublin
2012-2017 senior designer en agences de publicité, à Londres
2016 découverte de la céramique durant les cours de loisirs proposés par Lesley McShea, à Londres
2016 naissance de Hot-pote
2017 retour en France, apprentissage de tourneur céramique à ATC
2018 création, à Montreuil, de l'atelier "Les potiers du Quartier"
  • Matière

  • Teinte

  • Artisanat

  • Pièce

  • Fabriqué en

  • labellisé/ certifié

  • Réinitialiser les filtres
open menu